Réapprendre les bases

J’en faisait mention dans un article précédent et je vais ici développer le sujet de ma rencontre ou devrais-je parler de confrontation, avec l’électroménager japonais. Pour l’instant j’en sors victorieux grâce à l’enseignement de Sayaka, bien qu’il subsiste quelques ratés.

Le panneau de contrôle de la machine à laver

Bien évidemment, comme vous pouvez le constater sur l’exemple ci-dessus pour la machine à laver, tout est écrit en japonais. La signalétique même est différente : pas de vert pour démarrer et de rouge pour arrêter, pas même un pictogramme pour aider les illettrés (ou peu s’en faut) tels que moi. Non, des boutons violets, rouges, dorés couverts de kanjis.

Fort heureusement j’ai pris quelques cours et je parviens à déchiffrer « sutâto » (start) sur le bouton violet. Pour le reste je m’abstiens d’y toucher et mon linge sera toujours lavé avec le même programme et tant pis pour les pulls en laine !

La face avant du micro-ondes

La même histoire se répète à l’identique pour le four à micro-ondes et la télécommande de la télé qui évoque pour moi le tableau de bord du centre de commande de la NASA. Fort heureusement nous n’utiliserons pas le magnétoscope, déjà assez compliqués à faire fonctionner dans sa propre langue, j’aurais eu tôt fait de défenestrer l’engin.