Des chiffres et des kanji

Oui parce qu’ici on n’utilise pas de lettres ma petite dame ! Les chiffres donc, voilà un sujet intéressant. C’est parmi l’un des premières choses que l’on apprend lorsque l’on se lance d’un une nouvelle langue. Savoir compter est nécessaire, au moins jusqu’à dix pour comprendre combien de doigts ce yakuza va nous couper pour l’avoir bousculé par inadvertance.

Outre les chiffres arabes que vous connaissez, les chiffres au Japon s’écrivent aussi en kanji. Commençons par la base : 1 s’écrit 一, 2 s’écrit 二, 3 s’écrit 三. Jusque là c’est du gâteau. Cependant, en continuant comme ça, on aurait du mal à aller très loin. S’il fallait empiler autant de traits horizontaux que le nombre à transcrire, on aurait vite fait de ne plus rien comprendre. 4 s’écrit donc 四, 5 c’est 五, 6 c’est 六, 7 est 七, 8 est 八, 9 est 九 et 10 c’est 十.

Quand on a mémorisé ça, et les deux prononciations pour 4 (« shi » ou « yon ») et 7 (« shichi » ou « nana »), alors on sait compter jusqu’à 99. En effet, 11 c’est 十一, soit dix et un. Douze par conséquent c’est 十二, donc dix et deux. 23 c’est 二十三, deux-dix et trois.

Ajoutons à cela 100 qui s’écrit 百, et vous voilà capable de compter jusqu’à 1000, lequel s’écrit 千. Vous êtes donc désormais capable de dire ce que vaut 八千六百九十三.

Toutefois, comme dirait Napoléon, c’est maintenant que ça se corse. En effet, à partir de 9999 on ne passe par à dix mille mais à un « man » (écrit en japonais 万). Outre 10000 cet idéogramme porte également le sens de myriade ou d’innombrable ce qui est de bon aloi si vous voulez mon avis. Donc pour dire quarante sept mille deux cent douze en japonais je dis quatre « man » sept mille deux cent douze (四万七千二百十二).

Ensuite nous avons un « oku » qui représente 100 millions. La population japonaise, de cent vingt sept millions cent quatre vingt cinq mille habitants environ, est donc en japonais : un « oku » deux mille sept cents dix huit « man » cinq mille habitants. Vous suivez ? En ce qui me concerne j’évite de parler de la population de pays plus grand que le Vatican, ça m’évite bien des migraines.

PS : Il existe aussi le « chô » qui vaut un million de million. Quand mon niveau de japonais me permettra de parler astronomie, je ferai l’effort de le mémoriser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *