Joyeux anniversaire !

Nous y voilà, cela fait donc un an jour pour jour que nous vivons à Matsumoto. Finies les errances initiales, terminées les vacances prolongées en famille, adieu les hésitations du nouvel arrivant. Jamais plus je ne serai un nouveau venu dans ce pays, l’étonnement bien que toujours susceptible de surgir à l’improviste, ne m’attend plus au tournant de chaque nouvelle journée.

Pour faire court, j’aime cette vie ici. Certes, la connaissance intime de sa brièveté est au cœur de cet amour. J’envisagerais sans doute autrement la question si je devais passer le reste de ma vie dans ces conditions. L’absence d’amis, notamment, parfois pesante deviendrait invivable sans la perspective d’un retour en France. Une vie sociale plus riche est d’ailleurs tout ce qui me manque pour que le tableau soit idéal.

Heureusement, je donne des cours à des adultes, je suis un cours de conversation hebdomadaire et belle-maman nous rend visite plusieurs fois par semaine, me permettant ainsi de fréquenter les mêmes personnes régulièrement et d’éviter le sentiment de vie en totale autarcie avec les filles.

Mes compétences linguistiques, encore loin d’être au niveau espéré, progressent toutefois sensiblement. J’emprunterai volontiers une poignée de neurones à Yumi, son apprentissage étant de tout évidence bien plus rapide et nettement moins douloureux que le mien.

En tout cas l’expérience est déjà riche d’enseignements pour toute la famille. L’échange des rôles avec Sayaka se passe bien et nous permet à chacun de mieux appréhender le ressenti de l’autre quand nous vivions en France. Yumi manque encore un peu d’amis proches ici, la faute aussi aux vacances d’été survenues alors qu’elle commençait à trouver son rythme à l’école. Dès la mi-août elle y retourne et devrait assez rapidement se construire avec ses camarades. Elle garde néanmoins le contact avec sa meilleure amie de la crèche, dont elle parle encore régulièrement et qui, nous espérons ardemment, viendra nous rendre visite l’année prochaine.

Meï pour sa part a vécu plus longtemps ici qu’en France. Elle est confrontée aux deux langues dans des proportions bien plus équilibrées que ne l’était Yumi à son âge. Pour cette raison, nous ressentons que sa compréhension du japonais est meilleure que celle de Yumi mais en contrepartie que son vocabulaire au même âge est plus limité. Pour l’instant, à part « maman », « papa », « uuuun » (oui), « iya da » (j’aime pas/je veux pas), les hochements de tête et autres dénégations, il n’y a pas grand chose à en tirer.

En résumé, ça nous plaît beaucoup et nous ne voudrions pas que cela s’arrête maintenant. Nous savons aussi que nous ne voulons pas rester ici pour le restant de nos jours. Il ne nous reste déjà plus que deux ans pour en profiter pleinement !

Une réponse sur “Joyeux anniversaire !”

  1. Wouah un an déjà ! On vous suit de loin dans toutes vos aventures😊 Je compatis avec ta vie de desperate housewife… Nous aussi quand nous sommes arrivés à la Réunion tout ce qu’il nous manquait c’était de vrais moments entre amis. On a fini par y arriver😏 Joyeux anniversaire à vous 4, et merci de nous faire partager tout ça. On vous aime fort, gros bisous😘😘😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *