Pitié !

C’est ce que Sayaka croyait avoir entendu lorsque que j’ai annoncé que j’allais à la réunion P.T.A., prononcé « pi-ti-eï » en anglais… et en japonais. En effet les lettres romaines et acronymes reprennent ici la prononciation anglaise.

P.T.A. c’est le groupe des parents d’élèves. Mardi avait lieu un shinbokukai (親睦会), un réunion destinée à faire connaissance entre parents des deux classes de première année de maternelle. Sayaka travaillant, je m’y suis collé – de bonne grâce j’avoue – et pas seulement pour avoir de quoi remplir le blog. Un peu de vie sociale je ne suis pas contre.

Ordre du jour de la réunion

Le déroulé de la réunion fut assez simple. Après quelques mots d’introduction, nous nous sommes tous présentés les uns après les autres, en suivant les directives indiquées sur l’ordre du jour ci-dessus :

1. Donner le nom de son enfant et le sien puis indiquer si l’enfant a des frères et sœurs
2. Expliquer d’où l’on vient (son lieu d’origine) et l’endroit où l’on habite
3. Hobbies et autres activités
4. Raconter une histoire à propos de son enfant

Si j’ai été capable de déchiffrer les trois premiers, j’ai deviné le dernier en écoutant les mamans (et l’autre papa, je n’étais le seul homme cette fois) et j’ai demandé confirmation lorsque ce fut mon tour. Je ne suis pas spécialement à l’aise pour prendre la parole devant une assemblée, alors dans une langue que je ne maîtrise pas je vous laisse imaginer le tableau. J’ai senti mon visage virer au cramoisi et trouvé de la contenance dans la contemplation de l’ordre du jour, jetant quelques regards timides à tous ces visages tournés vers moi. Par chance je suis passé parmi les derniers, ce qui m’a laissé le temps de préparer mes réponses. A cause du stress j’ai quand même réussi à oublier de dire où nous vivons…

Contre toute attente, je m’en suis sorti, j’ai même réussi à faire rire l’assemblée avec une petite blague et avec l’histoire de Yumi qui corrige la prononciation française de Sayaka. Etait-ce mon imagination ou les applaudissements ont-ils été plus nourris pour moi que pour tous les autres ? Une chose est certaine, les personnes présentes m’ont semblé indulgentes.

Nous avons terminé par un peu de discussion par petit groupe, en dégustant du thé vert et en grignotant des biscuits de la boulangerie « Ecru » (ça fait toujours classe un nom qui sonne Français pour une boulangerie). J’avais la tête au bord de l’explosion au bout des deux heures, toutefois l’expérience fut enrichissante et positive, bien que le chemin menant à l’utilisation courante du japonais soit encore long et ardu.

PS : Ceux d’entres vous qui ont l’œil auront remarqué que l’ordre du jour présente un décor composé de tanpopo et de tsukushi, rappelant ainsi le nom des deux classes de première année.

2 réponses sur “Pitié !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *