Noël au Japon

Pâques au tison. Quel bonheur les proverbes ! Bref, ici aussi on fête Noël, enfin un peu. C’est une fête pour les enfants ou les couples, les premiers recevant un petit cadeau de la part des parents, voire des grand-parents, les seconds y trouvant un prétexte pour une soirée et un cadeau, sans doute d’un autre genre…

Une famille et un succédané de sapin

En tant que franco-japonais nous avons bien évidemment fêté ça avec un petit réveillon hier. Au menu : tartiflette et saucisson sec de Savoie avec reste de la  bûche de Noël amenée par les beaux-parents la veille et confectionnée par Michel, notre pâtissier français local. Un régal, bien que la bûche fut un peu trop sucrée au goût de Sayaka. Un grand merci encore à nos amis savoyards pour le reblochon et le reste.

Une vraie tartiflette préparée par… une Japonaise (merci Sayaka !)

Notre sapin famélique, acheté à prix d’or, à tout de même fait venir Santa-san (c’est comme ça que les enfants appellent le père Noël ici), lequel a bien gâté les filles, encore une fois grâce au concours des amis, parrains et marraines dont les présents ont convergé chez nous pour donner un mélange issu de trois continents. Nous avons même reçu un colis le 24, un dimanche, miracle du Japon où la poste comme les livreurs, travaillent 7 jours sur 7.

Deux sœurs et des cadeaux

Un peu moins miraculeux toutefois, le fait qu’après l’ouverture des cadeaux ce matin de Noël, Sayaka s’en est allée au travail. Eh oui, ici point de jour férié pour cette fête importée, il faudra attendre la fin de la semaine et le nouvel an, lequel constitue la vraie fête familiale de fin d’année ici (objet d’un article à venir, soyez rassurés).

Yumi en plein déballage

En résumé, j’ai importé les traditions familiales avec lesquelles j’ai grandi, et nous les avons calées le mieux possible dans le cadre culturel nippon qui est le notre en ce moment. Ce qui n’a pas empêché Yumi de s’éclater à ouvrir les cadeaux et de tenter de s’accaparer les jouets de sa sœur et de manger les chocolats de sa maman… Les enfants sont formidables !

Meï en pleine lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *