Ici aussi il est arrivé

Le beaujolais nouveau ! En France, on ne le présente plus. Il s’avère qu’ici non plus, et même jusque dans notre campagne où nous avons eu un stand complet qui lui était dédié dans notre supermarché local. Vous constaterez qu’ici le vin est associé aux crackers, dont le nom français est sans doute un gage de qualité  *moue dubitative*.

Superbe étiquette, n’est-elle pas ?

Alors, non, je n’en ai pas acheté pour le goûter sachant qu’il y a peu de chances qu’il soit meilleur qu’en France et que la bouteille était vendue dans les 8 euros TTC (l’histoire ne donne pas le prix des crackers).

Notez la mine réprobatrice de Meï en haut à gauche

 

 

Une réponse sur “Ici aussi il est arrivé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *